Avocate spécialisée dans les dommages corporels | En savoir plus...

Rencontrons-nous,
prenons rendez-vous

Séverine Evrard – Avocate & Médiatrice agréée - Médiateur

L'AIDANT PROCHE

« L’aidant proche est une personne (famille, voisin ou ami) qui consacre une partie de son temps à aider quelqu’un qui a besoin de soutien. On compterait quelque 860 000 aidants proches en Belgique, majoritairement des femmes, qui se consacrent à un proche malade ou dépendant. Les malades très dépendants représenteraient près de 4% de la population. Un chiffre en augmentation, à cause du vieillissement de nos sociétés. Pourtant ces aides précieuses ne bénéficient d’aucun statut juridique, ni reconnaissance, malgré la lourdeur des charges et sacrifices accomplis. »

(https://pro.guidesocial.be/articles/dossiers-a-la-une/qui-sont-les-aidants-proches.html)

 

Bien souvent, nous devenons aidant proche d’une manière brutale, rapide et sans l’avoir anticipé : c’est un bouleversement total de notre mode de vie.

 

Quelles conséquences sur notre vécu?

 

En tant qu’aidant proche, nous sacrifions une grosse partie de son temps pour aider quelqu’un qui a besoin de nous d’une manière vitale, et donc qui nous demande une fiabilité sans accroc. Être un soutien inconditionnel, et ce peu importe l’amour à donner à la personne dont nous nous occupons, peut devenir épuisant avec le temps. Au-delà du sentiment d’accomplissement personnel et du fort lien noué et solidifié avec la personne aidée, de la fatigue ainsi que du stress peuvent se faire ressentir et se combiner avec des émotions négatives qui n’ont pas de lieu pour s’exprimer.

 

Face à la maladie, au handicap, et au traumatisme du proche, nous pouvons avoir tendance à nous effacer pour devenir un roc sur lequel il peut s’appuyer. Nous cherchons des ressources pour notre proche, du soutien, et nous l’accompagnons. Or, l’état émotionnel de l’aidant est tout aussi important à prendre en compte que l’état émotionnel de la personne aidée.

 

Être un aidant proche a des conséquences sociales, professionnelles, psychologiques et financières qui entrainent différents besoins :

  • Le besoin de comprendre la maladie et d’apprendre à y faire face
  • Le besoin de reconnaissance
  • Le besoin de temps pour soi-même
  • Le besoin d’aide psychologique
  • Le besoin d’aide financière
  • Le besoin d’aide concrète

 

 

Quel statut juridique ?

 

 

Malgré la reconnaissance du statut d’aidant proche depuis 2014, les droits  et les aides accordés sont encore insuffisants pour couvrir tous les besoins de ces derniers :

 

« En Belgique, les aidants proches bénéficient d’une reconnaissance juridique depuis 2014 , mais celle-ci est avant tout symbolique, et elle n’inclut par ailleurs pas toutes les catégories d’aidants proches. On pense en particulier aux mineurs, dont le grand nombre est pourtant confirmé par des études récentes. Il est, en outre, important de noter que, à ce stade, la législation n’accorde pas en tant que tels des droits spécifiques aux aidants proches , si ce n’est quelques possibilités de soutiens. »

 

« Depuis le 1er octobre 2015, le nouveau dispositif des aidants proches indépendants a été lancé. Il permet désormais, pour un total de 12 mois par carrière, au travailleur indépendant qui interrompt sa carrière ou réduit son activité afin de prendre soin d’un membre de sa famille, d’un enfant ou d’une personne de son ménage gravement malade, de bénéficier d’une série de droits et d’aides d’ordre financier : octroi d’une indemnité (qui équivaut au montant mensuel de la pension minimum d'un travailleur indépendant isolé), dispense de paiement de cotisations sociales, assimilation des droits sociaux durant la période concernée20. Cette avancée législative est particulièrement importante, en ce qu’elle fait enfin correspondre des droits au statut reconnu d’aidant proche même si ces droits ne sont accordés qu’aux travailleurs indépendants et que les aides accordées sont encore insuffisantes. Pour les employés, il existe différentes formes de congés ou de crédits-temps qui peuvent bénéficier aux aidants proches : congé d'assistance médicale, congé parental, congé pour soins palliatifs, crédit-temps sans motif, crédit-temps avec motif soins ou crédit temps avec motif enfant malade. Durant ces périodes de suspension ou de réduction des prestations de travail, les aidants proches peuvent percevoir des allocations de la part de l’ONEM. Notons toutefois que les indemnités allouées sont le plus souvent largement insuffisantes. De plus, le 1er janvier 2015, les allocations pour les crédits-temps sans motif ont été supprimées et ces crédits-temps sans motif ne sont plus accessibles que dans certains cas et de façon limitée, ce qui pénalise les aidants proches (les crédits-temps avec motif ne pouvant pas bénéficier à tous). »

https://www.lacode.be/IMG/pdf/CODE_Analyse_-_Aidants_proches.pdf )

 

 

Quelles aides ?

 

La semaine des aidants proches est faite pour vous, afin de vous faire connaitre toutes ces structures où vous pourrez trouver une bulle d’oxygène, qui pourront vous aider avec l’administratif, qui pourront vous offrir du répit, un soutien psychologique ou une aide juridique.

 

Vous n’êtes pas seul, et vous avez le droit de demander du soutien afin que vous puissiez continuer à soutenir vous-même !

Pour plus d'informations à ce propos:

http://www.aidants-proches.be/fr/semaine-aidants-proches

 

 

 

 

Drève du Sénéchal 19
1180 Uccle


Tél. : +32 2 349 08 98
Gsm : +32 496 30 98 34
Fax : +32 2 349 08 82


Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site