La dissonance cognitive selon Léon Festinger

 

  • Qu’est-ce que c’est ?

 

 

La théorie de la dissonance cognitive est une théorie en psychologie sociale, établie par Léon Festinger dans les années 50.

 

D’après celui-ci, lorsque quelqu’un  est amené à agir en désaccord avec ce qu’il croit au plus profond de de lui-même, il éprouve un état négatif désagréable, que l’on appelle dissonance cognitive.

 

Il s’agit d’un conflit intérieur.

 

Selon Festinger, lorsque l’action contraire aux opinions devient obligatoire, pour des raisons légales, de survie, psychiques ou matérielles, la personne aura tendance à se justifier à elle-même, c’est-à-dire qu’elle va essayer d’adapter ses pensées à ses comportements.

 

Cette théorie est une théorie de la cognition, c’est-à-dire des connaissances, réflexions et opinions.

Elles peuvent être dissonantes entre elles, consonantes, ou neutres.

 

Si elles sont dissonantes entre elles, c’est-à-dire qu’elles se contredisent, qu’elles sont contradictoires, l’individu aura tendance à vouloir se débarrasser de la tension interne qu’elles provoquent , en changeant son comportement.

 

Plus la dissonance est grande, plus le travail de changement est grand.

 

 

  • Les stratégies utilisées contre la dissonance cognitive

 

On peut utiliser différentes stratégies pour contrer la dissonance :

 

  1. La rationalisation cognitive: on modifie son attitude pour l’ajuster à la réalité et à la problématique (modérer ses opinions)
  2. La rationalisation comportementale: on modifie son comportement pour l’ajuster aux opinions qui se modifient
  3. La trivialisation: on dévalorise son comportement de départ, on lui donne moins d’importance, on le rend trivial et sans intérêt, pour se conformer aux nouvelles opinions
  4. Le support social: on change complètement son entourage social pour trouver ceux qui correspondent aux nouvelles opinions

 

.

Le besoin qui est évoqué ici est le besoin intense de cohérence que nous avons tous.

 

En réduisant la tension psychologique, on maintient la cohérence personnelle et globale.

 

Cette théorie est encore utilisée en psychologie sociale pour expliquer certains comportements de masse, certains changements difficilement explicables directement et fait l’objet de beaucoup de recherches dans le domaine.

 

Face à la dissonance cognitive, il s’agit de prendre le temps de se questionner et de se positionner en se posant la question suivante :

 

Qu’est-ce que je pense vraiment, qu’est-ce qui est vraiment en accord avec mes valeurs fondamentales ?

 

Il est possible de trouver et rajouter des éléments consonants avec la pensée dissonante pour rétablir sa consonance et se réaligner à ses propres valeurs.

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire sous cet article ;)

 

 

 

 

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Tout refuser
Personnaliser
Tout autoriser
Paramètres cookies