Avocate spécialisée dans les dommages corporels | En savoir plus...

Rencontrons-nous,
prenons rendez-vous

Séverine Evrard – Avocate & Médiatrice agréée - Médiateur

QU'EST-CE QU'UN EVENEMENT TRAUMATIQUE DANS LE CAS DE PERSONNES SOUFFRANT D'UN ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE, Et QUELS SONT LES MECANISMES DE L'EVOLUTION DE L'ESPT?

Il y a ESPT lorsque la personne présente des troubles particuliers, décrits dans mon précédent article, suite à un traumatisme, c’est-à-dire un évènement :

  1. très stressant, qui provoque un sentiment de « boule dans le ventre »
  2. impliquant une menace de mort ou de graves blessures physiques
  3. suscitant un sentiment d’impuissance face à la situation
  4. suscitant un sentiment d’horreur ou de forte peur

Cette définition est très vaste, ces évènements peuvent apparaître sous différentes formes, notamment :

  1. Un accident
  2. Une agression physique violente
  3. Une force de la nature qui se déchaîne
  4. Une agression psychique violente et/ou continue

Il est important de souligner que les évènements menant à un ESPT peuvent être chroniques : une situation au travail qui ne se résout pas, une situation familiale intensément négative, du harcèlement, etc.

Quels sont les mécanismes dans l’évolution de l’ESPT ?

 

Les symptômes apparaissent endéans les trois mois après l’évènement traumatique.

Le temps peut aider certaines personnes à gérer leur état en se basant sur leurs compétences de résilience, mais si les symptômes persistent au-delà de douze mois, il devient obligatoire d’entamer un traitement afin de soigner l’ESPT, car il est alors devenu chronique.

Si la personne n’entame pas de traitement, les symptômes de l’ESPT vont s’aggraver petit à petit. Ils peuvent alors devenir un frein à la vie sociale, familiale, professionnelle.

Les symptômes reconnus dans la définition de l’ESPT peuvent s’accompagner de troubles anxieux physiques comme de l’hyperventilation, des palpitations, une transpiration excessive, des tremblements, l’impression d’étouffer, des nausées, une gêne abdominale, des évanouissements et des vertiges.

Les victimes vivent aussi un fort sentiment de culpabilité par rapport à ce qui s’est passé, dans la plupart des cas : elles n’ont pas pu empêcher la situation, elles n’ont pas pu la gérer comme elle l’aurait souhaité.

Également, elles souffrent d’un sentiment de ne pas pouvoir facilement communiquer leur vécu aux autres. Les mots sont difficiles à trouver et l’entourage a souvent tendance à minimiser les émotions qui ont été présentes et très intenses.

Il est important de souligner que le soutien social est un facteur d’évolution positive de l’ESPT, lorsque celui-ci permet à la victime de ventiler ses émotions et/ou de se changer les idées. Selon le Docteur Stéphane Guay, psychologue et professeur agrégé à l’école de criminologie de l’Université de Montréal :

« Il a été démontré que le soutien social inadéquat représente un des trois facteurs de risque les plus associés au développement de l’ÉSPT. À la suite d’un événement traumatique, les proches des victimes peuvent fournir de l’aide de plusieurs façons, comme en offrant une écoute empathique, une aide concrète et immédiate, des conseils, ou encore en partageant des activités plaisantes. »[1]

Également, une étude a démontré qu’en diminuant les hormones liées au stress,  au moment d’un souvenir, il est possible de diminuer les mémoires négatives liées au souvenir, d’une manière significative. Il semble important dès lors de poser un cadre rassurant, non jugeant et non stressant à la victime pour qu’elle puisse parler de l’évènement.

 

 

 

 

 

 

 

[1] https://www.stresshumain.ca/Documents/pdf/Mammouth-Magazine/Mammouth_vol12_FR.pdf

Drève du Sénéchal 19
1180 Uccle


Tél. : +32 2 349 08 98
Gsm : +32 496 30 98 34
Fax : +32 2 349 08 82


Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site